Archives de catégorie : Actus et brèves

Open Canoë Festival 2016

OCF-2016

Nous voici de retour de la 7è édition de l’OCF (Open Canoë Festival) qui se tient chaque année dans la Drôme (26).

Ce rassemblement européen de l’open canoë s’est tenu lors de ce weekend de l’Ascension du 5 au 8 mai 2016, alors que traditionellement, il a lieu le weekend de Pâques.

Le site

La base de l’OCF est le très beau camping Gervanne. Situé au bord de la Drôme, le site est arboré et bien entretenu. L’accueil est très agréable, le camping propose une piscine, et aussi un programme pour les enfants pendant que les parents naviguent, bref c’est l’idéal pour un séjour en famille !

Mercipourlekayak_L-Malthieux-OCF-2016_001Base de l’OCF au camping

Les ateliers

Ils sont nombreux et très diversifiés à terre et sur l’eau. Le bémol, c’est qu’ils sont assaillis lors des inscriptions qui se font sur place, particulièrement les ateliers sur l’eau. Nous avons quand même pu assister à quelques uns d’entre-eux :

  • Sur l’eau : Lecture de rivière, gestion des courants et contre-courants
  • A terre : Les astuces du bivouac fantôme et de la bachologie ; Découverte faune et flore ; Feu d’urgence ; Initiation à la pêche ; Des abdo et un moral d’acier !

La descente de la Drôme

C’est un moment phare du festival, la journée qui rassemble la plupart des festivaliers lors d’une descente de la Drôme sur 28 kms. Cette année le niveau d’eau est faible, alors ça gratte un peu ! Cette rivière de classe 2/2+ coule vite car son dénivelé est important tout du long. Elle présente quelques rapides et de nombreux virages qui peuvent drosser contre les branches des rives. On ne peut pas dire que ce soit facile et sans bain pour des débutants en canoë ! Ceux qui ont déjà l’habitude de la pagaie en kayak et un peu de pratique de la rivière s’en sortent mieux.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-OCF-2016_002Embarquement à Sainte-Croix

Cette rivière est magnifique tout au long du parcours, on s’est vraiment régalés ! Sauvage, elle est entourée de montagnes calcaires formant de beaux paysages. Les oiseaux y sont nombreux, elle est habitée par les castors, invisibles le jour mais dont les traces de branches rongées sont visibles sur les rives.

Pour profiter de tout cela il faut disposer d’un canoë bien évidemment. N’étant pas nous-mêmes équipés, nous en avons loué un pendant la durée du festival.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-OCF-2016_003Pause sur les rives de la Drôme

Conclusion

Nous sommes heureux au retour, tant ce festival est vraiment sympathique et bien organisé. Nous n’y avons passé que de bons moments à terre et sur l’eau, la météo idéale y a contribué. Nous aurions quand même souhaité pouvoir participer à davantage d’initiations sur l’eau, tant au niveau de la technique de pagaie que de la sécurité.
Nous avons rencontré des instructeurs et participants de divers pays européens. Les diners sous le chapiteau étaient délicieux et conviviaux.  La tombola fut un grand moment, le gros lot est un canoë !
Enfin, cerise sur le gâteau, nous y avons retrouvé, sans se donner RDV, bon nombre de connaissances bretonnes ! 😉

Autour de Paimpol : Saint-Riom et les Mez de Goëlo

Humm rien que ce titre ça sent bon la Bretagne, fin décembre nous avons retrouvé ce bon air humide, iodé et tonique !

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Mez-Goelo_004Phare de L’Ost-Pic à l’entrée de l’Anse de Paimpol

Cela faisait longtemps que virer L’Ost-Pic me tentait, c’est ce joli petit phare perché au bout du récif des Mez de Goëlo.

Mercipourlekayak_Carte-Geoportail_Paimpol_BrehecCarte Geoportail

L’île de Saint-Riom

Partis de l’anse de Beauport, nous avons commencé par rejoindre l’île de Saint-Riom après une traversée en vent arrière qui nous a offert de beaux surfs et ne nous a pas laissé un moment de repos avant d’atterrir sur sa plage sud !

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Mez-Goelo_001Plage sud de l’île de Saint-Riom

L’île est privée et n’offre pas la liberté de s’y promener au delà de la plage. L’autre face de l’île, au nord, révèle un joyau bien dissimulé du continent.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Mez-Goelo_002

En effet de ce côté sont lovés un petit hameau et sa chapelle, et pour y accéder un bateau amphibie, pas mal le pied à terre à Saint-Riom… 😉

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Mez-Goelo_012Une vie tranquille à Saint-Riom

Faire le tour de cette petite île en kayak nous a dévoilé un charmant îlot sauvage.
Puis, nous avons remis les voiles pour traverser vers les Mez de Goëlo, avec en point de mire le « Graal » du jour, L’Ost-Pic !

Le phare de L’Ost-Pic

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Mez-Goelo_003

Le vent est fort, le courant se fait sentir, à l’approche de L’Ost-Pic on range les voiles avant de s’engager dans les roches.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Mez-Goelo_005Phare de L’Ost-Pic, une tour carrée et une tour semi-circulaire blanches sont accolées

Les Mez de Goëlo

On poursuit notre virée par l’exploration des Mez de Goëlo, le petit et le grand, tels deux mamelons avec une forme très caractéristique.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Mez-Goelo_008Petit et Grand Mez de Goëlo

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Mez-Goelo_009Pas facile de débarquer dans tout ce secteur, on découvre une toute petite grève juste dimensionnée pour nos deux kayaks !

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Mez-Goelo_010L’Ost-Pic au fond, et le Petit Mez de Goëlo

Retour vers la côte pour rejoindre la Pointe de Plouézec (ou de Bilfot). Nous avons ensuite longé les falaises de Bréhec dans lesquelles niche le faucon pèlerin, nous en avons aperçu un posé. A partir de février, le Fulmar boréal  revient sur ce site de nidification.

Le port de Bréhec

Après avoir viré la Pointe de Minard, nous avons retrouvé le fort vent de sud-ouest de face, et c’est après une traversée pénible que nous avons enfin rejoint le port de Bréhec au fond de sa grande anse sableuse.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Mez-Goelo_011Port de Bréhec

En savoir plus

  • Ces itinéraires sont décrits dans le Guide kayak de mer Bretagne, 60 itinéraires,
    N°53 : Porz Even – L’île Saint-Rion et N°54 : Falaises de Bréhec
  • Les points de mises à l’eau sont situés sur kayakalo

Pagayeurs marins au Nautic 2015

pagayeurs-marins-logoAllez c’est reparti, Pagayeurs marins est au
salon nautique de Paris pour la 11è année consécutive !

Pagayeurs marins, c’est la Fédération de la plaisance en kayak de mer, affiliée à l’U.N.A.N. Elle défend nos intérêts de kayakistes de mer en nous représentant dans les instances, commissions et réunions partout où il est question de plaisance en mer, tant sur la règlementation que la sécurité ou encore la protection de l’environnement.
A relire : au moins 4 bonnes raisons d’adhérer !

Dans le dernier numéro du bulletin d’information à ses adhérents, la Pagaie salée N°49, nov. 2015, un article est consacré au bon usage de la VHF en kayak de mer. L’article est fort intéressant car il est écrit par un kayakiste qui a été professionnel radio, il avait déjà répondu à quelques questions sur ce blog : Du bon usage de la VHF… Allo tu me reçois ?

Du côté de la réglementation pour la navigation en mer, on peut y lire aussi un article sur les nouvelles divisions D240 et D245. Alors que la D240 ne se consacre plus qu’aux règles de sécurité, la D245 traite des exigences de conception et de construction, Pagayeurs marins en fait l’analyse et propose une synthèse à ses adhérents.

Pour en savoir plus, RDV sur le stand de Pagayeurs marins (Hall 1 – AB 68) au Nautic 2015, du 05 au 13 décembre 2015 : tous les kayakistes y sont bienvenus !