Ajungilak, le kayak « parfait »

Didier Plouhinec s’est fait connaître lors du périple inédit qui l’a conduit en 1988 du Cap Nord au Cap Sizun. C’est avec le proto du Kitiwec (un Catchiky surbaissé) qu’il a parcouru 4908 kms à la pagaie, en 137 étapes (620 heures à pagayer, 665 assis dans le kayak) d’une moyenne de 19,5 milles (36 km) à une vitesse moyenne de 4,43 noeuds (!).

Il a entamé une série d’articles sur son blog qui retracent les aventures qui ont suivi cette expédition, et en premier avec son Ajungilak. Cette histoire a commencé avec l’arrivée de deux Nordkapp sur mesure au Cap Sizun, « sa patrie », en 1990.
Puis rapidement ces kayaks ont été testés sur la longue distance Lorient-Audierne. Il avait déjà fait son premier raid Lorient-Pointe du Raz en 1984, quelques jours après l’achat de son premier kayak de mer.

Remonter les archives de son blog c’est découvrir une série d’articles passionnants intitulés 27 ans de kayak de mer, écrits depuis octobre dernier sur son blog.

Sa passion s’appelle désormais « surfski » et il fait profiter de son expérience en détails. Que ce soit un kayak ou un surfski, il le vit comme le prolongement de son corps sur l’eau.

Il ne faut pas hésiter à prendre contact avec lui car il aime échanger, et franchement c’est une mémoire vivante! Il a en tête l’histoire des kayaks c’est impressionnant.

Voilà de quoi vous donner envie de vous (re)plonger dans une écriture prolifique qui décrit une extrême passion.

Illustrations du bandeau: Didier s’était procuré des autocollants en Angleterre qu’il avait vendus aux adhérents de CK/mer à l’occasion de l’AG en 1988. Eh oui il avait besoin de se refaire car il était complètement fauché après son expé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *