Archives de catégorie : Côte d’azur

Houle à Monaco

Dimanche 6 mars 2016. Nous avons l’intention de rendre visite à un couple monégasque au port de Monaco.Mercipourlekayak_L-Malthieux-Houle-Monaco_003Houle et vent en Méditerranée

Nous embarquons à l’extrémité de la Baie de Menton, à Carnolès sur Roquebrune-Cap-Martin. La houle annoncée est de 1,25 mètre près du rivage et le vent 3 à 4 Bft. L’état de la mer est plus agité que nous pensions. Le passage du Cap Martin nous offre de belles vagues désordonnées, nées de la houle croisée avec la mer de vent.

Geoportail_Menton-MonacoCartes IGN et SHOM à consulter sur Géoportail

Dans la Baie de Roquebrune nous admirons les loopings qu’enchaînent en séries impressionnantes les parapentistes.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Houle-Monaco_004Baie de Roquebrune, spot à parapentes

Toute la côte face à Monaco est agitée, au large nous apercevons une régate de voiliers. Nous dépassons le port Hercule (La Condamine) pour poursuivre notre navigation. Mais la mer particulièrement clapoteuse et agitée nous dissuade d’aller plus loin. Avec nos voiles, le trio « houle, vent, et réfraction » ne fait pas bon ménage et nous décidons de nous mettre à l’abri quelques instants dans le port de Fontvieille.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Houle-Monaco_001Sur le haut de la vague…

Fontvieille est construit sur un polder, nous y découvrons une petite grève très abritée au pied de la falaise qui lui fait face. Un gardien des lieux vient en zodiac nous signifier qu’il est interdit de débarquer à cet endroit. Il ne nous autorise même pas à faire le tour du port avant de repartir, alors même que selon lui dehors c’est la tempête, enfin il nous souhaite « bon courage » ! Il n’arrive pas à concevoir que nous en venons « du dehors » avec nos kayaks, pas plus que nos kayaks sont des navires immatriculés.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Houle-Monaco_005Monaco et ses deux ports (pardon, ses « marinas privées » !)

Ame-banquiseNous revenons donc sur nos pas pour entrer dans le port Hercule où nous avons rendez-vous avec Nathalie et Alain Antognelli. Ces aventuriers photographes professionnels ont raconté leurs années de pérégrinations autour du Groenland dans un très beau livre L’âme de la banquise. Nous en avons glissé un exemplaire dédicacé dans un caisson de Nyla, mon kayak qui porte le prénom de la femme de Nanouk, l’esquimau. Sa lecture s’avère passionnante, elle raconte la nature et leurs nombreuses et étroites rencontres avec les groenlandais.

Pour finir j’ai demandé à mon photographe préféré une petite photo en pose devant le Yacht club de Monaco. Hé oui nous avons débarqué là naïvement comme dans n’importe quel port. Il s’est trouvé un surveillant pour nous signifier qu’ici on est dans une « marina privée » et qu’avant d’entrer, on demande l’autorisation sur le canal 14 !

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Houle-Monaco_006Pause et pose devant le Yacht club de Monaco

La régate est terminée, les équipages des J70 de diverses nationalités rentrent, la remise des prix va s’organiser sur le quai, nous libérons volontiers les lieux. Notons quand même qu’une anglaise s’est pâmée d’admiration devant nos kayaks !

Nous rentrons sur une mer apaisée, heureux de notre journée de mer, de vagues, de rencontres et de soleil.

De Cap Martin à Cap d’Ail

Dimanche 6 décembre 2015, nous embarquons à la plage de Carnolès située à la limite entre Menton et Roquebrune-Cap-Martin.

Menton_CapAilCartes IGN et SHOM à consulter sur Géoportail

Quittons la frontière franco-italienne pour faire route vers l’ouest !

Cap Martin

Ambiance de fin d’automne : le ciel est gris clair, pas de vent, la mer est calme.
Le Cap Martin est éclairé par sa dentelle blanche de roches calcaires surmontée par la floraison jaune des séneçons anguleux (plante invasive originaire d’Afrique du sud).
Sur ses hauteurs se jouxtent quelques immenses et sublimes villas du début du XXè, séparées de la mer par leurs splendides jardins.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Menton-CapAil_001Colonnade couverte de la Villa Cypris, villa de style byzantin construite en 1909

Après les villas, le front de mer offre une place au Cabanon Le Corbusier, autre extrême, celui du sobre.
Juste derrière le Cap Martin, nous coupons la Baie de Roquebrune vers la Pointe de la Veille, et nous voici déjà à Monaco.

Monaco

La Principauté de Monaco est saisissante par sa densité, ses bruits de circulation et d’hélicos.
En contraste, un certain calme règne dans son port. Nos deux « petits » kayaks sont les seuls à naviguer dans le secteur, la Méditerranée côté mer est bien calme en hiver.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Menton-CapAil_003Port Hercule : c’est pratique de garer le yacht au pied de l’immeuble !

Des yachts, plus immenses les uns que les autres, occupent tous les emplacements d’un port bien rempli.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Menton-CapAil_005Des gros yachts rutilants sont accolés dans le port de Monaco

Tiens, un voilier parmi les yachts, mais un grand navire tout de même !Mercipourlekayak_L-Malthieux-Menton-CapAil_006Une belle figure de proue aux allures de sirène

Un joli chapelet silencieux se fond dans le décor, voilà un peu de poésie dans ce port !

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Menton-CapAil_007Jeune Goéland leucophée et Mouettes rieuses

Nous voilà ressortis du port, après avoir longé un bateau de croisière encore plus grand que les yachts, le Queen Victoria est un véritable immeuble flottant !

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Menton-CapAil_013Le Queen Victoria à quai, à l’entrée du port

Nous continuons notre route, à flanc de falaise est érigé l’imposant musée océanographique, lieu rassemblant un musée de la mer ainsi que des aquariums, expositions, animations…

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Menton-CapAil_008Musée océanographique sur le Rocher de Monaco

Cap d’Ail

Nous poursuivons jusqu’au Cap d’Ail où l’urbanisation redevient moins dense et plus charmante.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Menton-CapAil_010Entre Cap d’AIl et Cap Rognoso, floraison de décembre

Retour

Pour faire la route retour, nous allons nous éloigner de la côte, pour profiter du calme en mer !

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Menton-CapAil_012Musée océanographique de Monaco, en direction de Cap Martin

Le contraste est très fort : à terre la densité est extrême, au large c’est le néant jusqu’à la ligne d’horizon. Mercipourlekayak_L-Malthieux-Menton-CapAil_014De vraies lumières de fin d’automne et sur l’eau rien que nous, en kayaks de mer, libres comme l’air…

Joyeuses fêtes

Plutôt que « tout à fait essentiel » comme a été nommé ce yacht, j’aurais pu nommer mon kayak « juste l’essentiel » ! 😉

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Menton-CapAil_004
Joyeuses fêtes à tous !

Surprises en mer Méditerranée

Le 8 mai 2015, alors que nous prévoyons une navigation entre Vintimille et Menton en tirant au large, dans l’espoir d’éventuelles rencontres animales, c’est finalement une sortie inattendue qui se prépare…

Un attroupement de goélands leucophée nous attire vers le large, nous filons immédiatement vers eux, sûrs que quelque chose se passe là-bas.

Mercipourlekayak_L-Malthieux_Goelands-leucopheeGoélands leucophée, le goéland méditerranéen

Sur l’eau ça fuse à grande vitesse en tous sens, ça saute et ça éclabousse, je pense d’abord à des dauphins communs. Mais les chasseurs sont bien plus petits que des dauphins, ils sont très rapides et profilés, avec un aileron pointu. Ils ne sortent que le dos de l’eau, parfois des petits poissons sautent aussi, ceux que les goélands espèrent…
Nous assistons à une chasse de très gros poissons, probablement des thons, quelques ailerons pointus sont visibles, peut-être qu’un lecteur pourrait nous éclairer sur l’espèce ?

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Faune-mediterranee-1Chasse de très gros poissons

La chasse s’arrête d’un coup net, une fois l’agitation retombée, on constate que quelques autres oiseaux de haute mer sont venus se joindre aux goélands. Deux puffins yelkouan, et surtout un puffin cendré, roi des îles Lavezzi ou de Port-Cros. Le puffin cendré est typiquement méditerranéen, c’est un oiseau de grande taille qui est resté paisiblement posé juste devant la pointe de nos kayaks.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Faune-mediterranee-2Puffin cendré, sur le bec crochu repose un tube excréteur de sel

Alors que nous avons remis le cap vers la côte, ce sont encore des mammifères marins que nous apercevons. Trois grands dauphins progressent tranquillement en sortant régulièrement de l’eau. Nous tentons de les approcher, mais tout à coup ils sortent plus haut de l’eau pour nous identifier, et finalement disparaissent !
Il faudra attendre une prochaine fois pour surfer avec les dauphins en Méditerranée. 😉