Houle à Belle-île

11, 12 et 13 juin 2011

Pour le long weekend de la Pentecôte, nous avons choisi de faire un beau programme dans notre secteur : faire le tour Belle-île et rentrer par Houat.

Le premier jour était une très belle journée qui nous a d’abord menés de la Pointe du Conguel – Quiberon – à la Pointe de Kerdonis à Belle-île.
Étant donné la dépression annoncée pour le lendemain, nous avons décidé de poursuivre jusqu’à l’anse de Vazenn, proche du port de Donant.

En route nous avons rasé les cailloux et profité d’une mer d’huile dans les aiguilles de port Coton, en lumière du soir, quelle chance de profiter ainsi de ces lieux… avec vraiment cette impression de « calme avant la tempête ».

Le lendemain la dépression prévue est arrivée au matin, conciliabule pour décider de la suite, on met à l’eau ou pas… ?

bivouac Vazenn
Bivouac sur la côte sauvage, va-t-on pouvoir repartir ?

On prend le temps d’en discuter et de voir comment évolue le temps, pour finalement prendre la mer vers 15h à l’étale de pleine mer.
C’est ainsi qu’en 2 heures nous allons rejoindre la pointe des Poulains, par mer agitée, dans une houle de 2 à 3 mètres, vent 4-5 Bft arrière et courant portant. Une fois engagés, il est difficile de revenir en arrière…

Je n’ai jamais pu lâcher ma pagaie pour prendre mon appareil photo, seulement lorsque nous avons fait une pause derrière la Pointe de Koh Kastell.

Koh Kastell
Brève pause à la Pointe de Koh Kastell

C’est reparti pour cette fois passer la Pointe des Poulains.

Passe des Poulains

Passe des Poulains2

Dès que l’on est passé tout redevient calme, et on est heureux de cette navigation sur cette côte superbe.
Pause aux Poulains

Certains en profitent pour se détendre dans les passes à cailloux… 😉
passe-cailloux Patrick

passe-cailloux Gwénolé

passe-cailloux Benoît

passe-cailloux Jérôme

Après ce « presque » tour de Belle-île, nous avons rejoint Houat, pour enfin rentrer par la Chaussée du Béniguet.

Chapeau à Jérôme d’avoir tenu son plan de bout en bout, et merci à notre équipe du Canoë Kayak Club de Vannes (CKCV) – pour son audace et son ambition !

Eh oui, c’est aussi pour vivre des moments comme ceux-là que l’on fait du kayak ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.