Guillaume 100% Pro

Stage « Techniques et sécurité » à la Pointe du Grouin (Cancale) – 17 et 18 nov 2012

J1 Sa 17 nov. PM 9h09 Cancale, coeff. 97 – Temps gris sans vent et mer calme

RDV à Port Pican à 8h30. Le temps est gris clair et très calme, un temps typique de novembre. Notre petit groupe embarque, devancé par le club de Plancoët qui vient sur le site pour une sortie à la matinée.

Techniques de navigation dans les courants

Nous traversons vers la pointe sud de l’île des Landes. Le début de la descendante nous offre un terrain de jeux pour s’exercer aux reprises et bacs en kayak de mer. On essaie d’utiliser au mieux les mouvements d’eau pour progresser sans forcer, en utilisant le kayak comme moyen de propulsion quand il est bien orienté dans les veines d’eau.

Pointe du Groin - 100% Rando -1

On danse dans les marmites : la valse ou comment utiliser la pointe arrière du kayak qui chasse dans le courant pour se réorienter vers là où on veut aller.

Le courant et la houle

Après cet échauffement, nous longeons l’île du côté du Chenal de la Vieille Rivière. Arrivés au nord de l’île des Landes, on découvre une configuration différente de rochers. L’eau s’y engouffre pour nous offrir un nouveau terrain de jeu pour enchaîner des parcours de reprises, bacs et stops.

Pointe du Groin - 100% Rando -4

La nouvelle composante c’est la houle qui se fait sentir ici. Une petite houle de 0,5 m suffit à modifier les lieux constamment, les vagues irrégulières viennent se mêler aux veines d’eau dans lesquelles l’intensité du courant grossit au fil du temps.

Pointe du Groin - 100% Rando -3

Remontée de passes au surf

On a pris la température des lieux, il va être temps d’utiliser la houle pour remonter les veines d’eau au surf. Il faut trouver le bon timing, attendre la vague et ne pas rester scotché dans le creux qui précède, c’est toujours un peu impressionnant.

Pointe du Groin - 100% Rando -2

Maintenant ce sont des vagues statiques qui apparaissent avec le jusant. Mais elles sont chahutées par la houle et les mouvements d’eau sont irréguliers.

Je me laisse surprendre et je dessale, après 3 tentatives j’abandonne l’esquimautage. Je me suis laissée impressionnée par les lieux, pas assez d’entraînement d’esquimautage en conditions engagées à mon avis. Mes co-équipiers mettent aussitôt en place une récupération/remorquage adaptée.

Pointe du Groin - 100% Rando -5

Récupération/sauvetage

On continue ensuite à remonter vers le nord de l’île pour rejoindre une large veine d’eau dans laquelle nous allons nous exercer aux techniques de récupération/remorquage dans le courant.

Un marnage de gros coefficient

En fin de matinée on redescend vers le sud de l’île et on observe au passage comment les lieux se sont modifiés depuis ce matin, ils sont méconnaissables, on est environ 8 à 10 mètres plus bas ! Le marnage aujourd’hui est de 12 mètres !

Passes à cailloux

On rejoint la côte pour s’offrir une jolie session de passes à cailloux. Souvent ça s’apparente à un rase cailloux avec une petite houle. Mais parfois des série de vagues plus grosses surviennent brutalement et sans prévenir ça devient de la passe à cailloux engagée !

Pointe du Groin - 100% Rando -6

Je suis partie au surf vers une paroi dans laquelle j’ai bien pensé faire un « arrêt buffet » ! Heureusement j’ai réussi à arrêter la machine et à manœuvrer mais ça m’a tout de suite rappelé une pointe en choux fleur lors d’une virée mémorable sur la côte sauvage de « Belle-île » 😉

Pointe du Groin - 100% Rando -7

Après tout ça, une pause déjeuner tardive est bien méritée. On finira par des exercices de techniques de pagaie et quelques esquimautages.

C’est bon, on en a assez après cette première journée bien remplie !
Un bon repas sera suivi d’une seule envie : celle de se glisser dans un duvet bien chaud pour un repos bien mérité.

Dimanche 18 nov. PM 9h54 Cancale, coeff. 85 – Vent nord 3 Bft

Après la soirée et la nuit pluvieuses, le soleil est de retour ce matin. Le vent aussi, accompagné d’une houle plus forte, autour de 1 m. Dès l’embarquement les lieux ont radicalement changé.
Les pêcheurs locaux sont encore là ce matin, ils nous déjà vus embarquer la veille, et ils nous disent : « ça va être du sport aujourd’hui ! » Et Guillaume qui en rajoute : « je sens que ça ne va pas être le club Med à l’île des Landes ! » Quand je regarde du côté de la Roche Herpin, c’est blanc, je me dis que ça promet !

La rivière salée

On file à nouveau sur la pointe sud de cette magnifique île séparée du continent par un bras de mer qui a tout d’une rivière. La descendante est déjà bien installée, on enchaîne des parcours de reprises, bacs et stops. Mais cette fois on connaît mieux les lieux et avec Guillaume on essaye de travailler finement nos manœuvres dans l’eau vive.

Pointe du Groin - 100% Rando -8

Surf dans le courant

Le vent contre-courant et les hauts fonds de La Vieille Rivière nous offrent un vaste champ de vagues ce matin. L’essentiel de la session sera consacré à une longue séance de surf. Il y a de la place et on est peu nombreux, on peut se lâcher !

Pour faire une pause dans cette séance de surf on va voir ce qu’il se passe ce matin vers le nord de l’île. La houle creuse de façon impressionnante dans les passes, laissant découvrir des rochers acérés fort peu sympathiques. Pas la peine de tenter des remontées de passe au surf ici ce matin.

Pointe du Groin - 100% Rando -9

On continue à naviguer dans le courant et la houle dans ce terrain vraiment peu praticable ce matin. On redescend donc surfer dans le courant de La Vieille Rivière.

J’ai du mal à être dans le bon timing pour partir au surf, Guillaume vient à côté de moi et me guide en direct. Il m’observe, m’indique comment faire, m’encourage. C’est royal, j’ai pigé ! A moi les « youhou!! » « yahaa!! » On va s’en donner à cœur joie et sortir de là bien cuits !

On finira les festivités de cette longue matinée par encore quelques manœuvres dans les courants.

Pointe du Groin - 100% Rando -10

Une pause déjeuner sera suivie d’une petite navigation autour des Rimains, jolis îlots sauvages. C’est ok, on en a assez, on peut rentrer !

Conclusion

Ce stage était proposé par Guillaume Huppert – 100% Rando.

On s’est amusés pendant 2 jours, dans une ambiance super sympa, merci à mes co-équipiers avec qui j’ai eu grand plaisir à pagayer dans ces conditions.

On a appris, Guillaume est un professionnel du kayak, il explique, montre, puis accompagne. Guillaume, c’est la force tranquille, sa voix est infailliblement calme et apaisante, et ça c’est du bonheur pour apprendre ou aller plus loin.

A voir sur son site : la vidéo du weekend « sécu et techniques kayak de mer en Eaux Vives »
Le meilleur moment est quelque part entre 6 et 7 min… !

P’tit bonus :

Spécial pour Didier C. 😉

Pointe du Groin - 100% Rando -11
Lumière de novembre, retour en fin de journée, vers Port Pican

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *