Groenland Est : l’ambiance

Mode « off » in outdoor !

Totalement débranchée pendant 4 semaines. J’ai vu des mirages…

Une montagne dans un miroir
Une montagne dans un miroir

Ne penser à rien, seulement être présent. A humer l’air doux et frais, à admirer des lumières toujours changeantes, des paysages tous extraordinaires.

Paysage
Glacier surplombant un fjord (photo MD)

Vivre de peu, simplement dans la nature. Dans une nature qui impose le respect. Elle nous ouvre ses portes le temps d’un été pour nous offrir des moments de douce sérénité.

Lumière et sérénité
Lumière et sérénité

Ici on est seul, les espaces sont grands et les humains peu nombreux. A terre on n’est jamais dérangé par qui que ce soit, on peut se laisser vivre en toute quiétude.

Le décor

C’est celui d’une terre minérale du Groenland Est, juste en dessous du cercle polaire arctique. Le pays en lui-même est une île immense, je mesure à quel point je n’en ai vu qu’un tout petit morceau !
Mais j’ai essayé de l’explorer autant que j’ai pu et c’est cela que je décrirai.

J’ai découvert qu’on pouvait naviguer en mer en haute montagne. Partout les glaciers nous ont constamment entourés. Nous avons slalomé entre les icebergs et la glace du pack.

Glacier (photo Martin Doble)
Glacier qui vêle (photo MD)

Sermilik, l'ice fjord
Sermilik, l’ice fjord (photo MD)

Le jour se fait permanent en juillet et quelques heures de pénombre se font sentir en août. Quotidiennement on sent quand même le soir car le soleil passe derrière les montagnes et il fait plus frais.

Soir dans un fjord
Soir dans un fjord

La mer est couleur bleue, verte ou turquoise, très claire. Le ciel est le plus souvent bleu et le soleil joue à cache-cache avec les trainées de cirrus, on a chaud et puis 5 minutes après on a froid.

Bleu dans l'ice fjord
Bleu dans l’ice fjord

Un peuple sympathique

Chaque rencontre avec les Groenlandais fut une source de joie.

Village Groenand Est

Ils sont simples et chaleureux, à mon sourire ils ont toujours répondu par un sourire encore plus large.
Le contact n’est limité que par le langage, je ne parle pas encore groenlandais mais ça vient ! 😉

Un mois de voyage

Sur les 4 semaines du voyage, 3 ont été consacrées à la randonnée en kayak et 1 au voyage aller/retour.
Nous avons randonné 17 jours au total, en faisant 15 bivouacs différents et en passant 4 jours entiers à terre.

Bivouac en bord de fjord
Bivouac en bord de fjord. Bercée par la glace, vue sur le glacier, comment mieux dormir? (photo MD)

Nos navigations étaient souvent courtes et on a ainsi eu du temps pour explorer en marchant. Le temps d’enfiler les chaussures de rando et à nous les montagnes environnantes !
Que du tout terrain, aucun sentiers, sur la roche ou sur le lichen qui croustille sous les pieds.

Montagnes bleues
Montagnes bleues

Le bout du monde

Même si entre Paris et l’Islande in n’y a que 3 bonnes heures de vol, il faut compter 3 jours pour rallier un point d’arrivée au Groenland car il y a des temps d’escale volontairement longs entre les vols pour s’assurer des temps de « sécurité météo ». Au retour nous l’avons vérifié en étant bloqués au Groenland en raison de forts vents.

Paysage aérien
Paysage entre lacs et fjords

La pêche

Il faut quelques temps pour s’adapter à ce nouvel environnement, mais on y est arrivé !
On a pêché du poisson et récolté des moules qui nous ont fait des repas de rois.

Pêche entre mer et rivière
Pêche entre mer et rivière

La faune et la flore

La faune se cache au Groenland Est, et pour cause nous sommes au pays de pêcheurs chasseurs !
Nous avons vu quelques cétacés et des oiseaux.
Seuls les mouches et moustiques ne se cachent pas et se sont montrés nombreux et collants à notre égard !

Epilobe à feuilles larges, la fleur nationale
Epilobe à feuilles larges, la fleur nationale

La végétation est rase, les fleurs poussent sur la rocaille et colorent l’environnement. Les arbres tels qu’on les connaît sont inexistants, les saules et bouleaux nains rampent au sol.

Au pays de la glace

Les températures sont constamment fraîches, l’eau glaciale. Je vous raconterai comment on s’est équipés, quels étaient nos moyens de sécurité.

Navigation groupée
Navigation groupée

Mon plus beau cadeau

C’est Otto et Dora qui me l’ont fait. En m’invitant chez eux à diner, pour simplement partager le plat national : le ragoût de phoque !

Otto et Dora - Tiniteqilaaq
Otto et Dora

Retour en Bretagne

A 20-25°c, j’étouffe ! de chaud et d’enfermement.
Au retour d’une terre sans fruits ni légumes, les plaisirs sont simples, manger une tomate du jardin, ou des mûres sur le bord d’un chemin.
Boire un verre de vin. Se baigner dans une eau à 18°c, même par temps couvert.
On annonce 30°c le weekend prochain ? C’est sûr je file me mettre au frais dans mon autre bout du monde préféré, tout à l’ouest ! 😉

Envie de raconter

Il y a des articles et photos à venir. Sur tous ces thèmes évoqués, je vous en dirai plus par la suite.

L'ours existe-t-il ?
L’ours existe-t-il ?

Pour l’heure, je le dis, je me suis régalée !
Au retour, c’est sûr, il y a une groenlandaise 😉

Arzhela groenlandaise
Au retour d’une tentative de percée dans la glace (photo MD)

Qujanaq Kalaalit Nunaat ! Merci Groenland

Iceberg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *