« Dap session » à la Pointe du Raz

Dimanche 28 oct. 2012. Baie des Trépassés. Coef 80. Vent NO 3 Bf.

Ce samedi refroidi par les forts vents de nordet, me fait douter de ma motivation à aller dans le Raz. Mais je sais que la température de l’eau est encore élevée et c’est un élément important pour aller faire un tour dans ces bains à remous.

Dap – Fou de kayak nous a donné RDV à 9h à la Baie des Trépassés pour aller taquiner le flot.

Les « wave-skieurs » sont là, présents pour une manche du championnat de France, pas de chance, la baie est « plate », pas de houle, pas de vagues.
Pour nous le départ de la baie va être facile, et le courant et le vent suffiront largement à nous faire un terrain de jeu.

Pointe du Raz  - départ Baie des Trépassés
Départ de la Baie des Trépassés

La rivière en mer

Quand on arrive à la Pointe, le soleil est là, pour nous réchauffer et nous éblouir. Le flot est déjà établi et les vagues statiques sont bien en place, la légère houle met son grain de sel dans le vent contre-courant et provoque quelques déferlements.

Les marmites sont très présentes, les zones de cisaillement aussi, l’arrivée dans un contre-courant est parfois très brutale. Cette pratique est bien plus celle de la rivière que de la mer, mais avec des kayaks qui ne se manœuvrent pas comme des kayaks de rivière.

On y revient

Je n’en suis pas à ma 1ère virée dans le Raz, alors pourquoi est-ce que j’y retourne?

D’abord parce que les lieux sont exceptionnellement beaux, la Pointe ne démérite pas de son titre de « grand site ». J’ai beaucoup de respect pour cet endroit dans lequel on a la chance d’aller jouer alors que d’autres hommes y travaillent, et que tant d’autres y ont péri.

Pointe du Raz  - arrivée à La Vieille
Bac vers le phare de La Vieille

Ensuite parce que ce n’est jamais pareil. L’alchimie courant, vent et houle produit chaque jour un résultat unique, on ne peut jamais savoir à l’avance comment ce sera, et une fois sur zone, la situation évolue en permanence.

Allez jusqu’au phare de La Vieille, bac après bac, dans ces conditions, c’est chaque fois un défi pour moi, une affaire de technique bien sûr, mais aussi de mental pour aller se frotter à ces vagues, déferlantes et pyramidales.

Pointe du Raz  - au pied de La Vieille
Au pied du phare de La Vieille

Sécurité

Je n’y vais que si j’ai confiance dans l’organisateur. Des moyens de sécurité adaptés sont indispensables pour se permettre d’aller « jouer » par là: casques, bouts de remorquage, organisation en petites équipes, VHF, talkies-walkies…

Le danger vient du surf, les risques sont principalement ceux des collisions entre kayaks ou la casse sur les roches. Je pense aussi qu’on peut perdre de vue quelqu’un qui baigne dans les hautes vagues.

Pointe du Raz - retour et fin
Retour pour tous dans les brisants , Dap nous a à l’œil

Un lieu rare

Au bout du monde, personne n’habite sur place, donc une session comme celle-là se programme. Il faut trouver les bonnes conditions de marée qui tombent un weekend et ensuite il faut que la météo soit au RDV.
Les annulations sont fréquentes, alors arriver à y aller une fois par an c’est déjà bien, et la perspective d’y faire quelques surfs ne se refuse pas! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *