L’Iroise aux prémices de l’hiver

Archipel de Molène – 16, 17, 18 nov. 2013 – vent NE 4 Bft – coeff 85 – houle 1.5m

L’archipel à l’aube de l’hiver, a entrouvert ses portes après une série de dépressions. Surveillant la fenêtre météo, on s’y est engouffrés à la 1ère occasion.
Se disant qu’il ne faut pas la rater, car en cette saison l’Iroise nous donne rarement une opportunité sur 2 à 3 jours consécutifs.

A l’aventure

Levés aux aurores samedi, nous voilà lancés vers l’archipel dès le milieu de matinée, sous le soleil. Chargés pour 3 jours, on va errer dans l’archipel à notre rythme pour profiter de ce qui s’y présente : courants, vie sauvage, lumières d’automne-hiver…?
Le programme n’est pas complètement arrêté, on va naviguer autour de Molène où on s’installera 2 nuits au « camping ».

Iroise-L-Malthieux-1
Au départ de Pors Liogan, Les Renards et Kermorvan (photo L. Malthieux)

Notre trajectoire en début de marée montante nous conduit de Pors Liogan à l’îlot Morgol. La mer s’anime dans le triangle des Beulvenious (triangle Morgol – nord Beniguet – Grand Courleau), le vent contre courant offre des surfs qui nous aident à remonter une large veine d’eau.

Vie sauvage

Une escale à Litiry est toujours exotique, sable blanc et eaux turquoises font partie du rêve insulaire. A l’abri du vent de nord, la chaleur se fait sentir sur cette belle plage, désertée par les bateaux à moteur trop nombreux en printemps été.

Iroise-L-Malthieux-4
Nyla et Bendola à la plage… (photo L. Malthieux)

La période de nidification des sternes est terminée, on peut visiter les lieux.

Iroise-L-Malthieux-3
Zone protégée à Litiry (photo L. Malthieux)

Direction Molène, il est temps car c’est la fin de la montante, on longe l‘île de Quéménès par le sud et on s’engage dans le Passage de La Chimère.

Iroise-L-Malthieux-6
Vent arrière en longeant Quéménès (photo L. Malthieux)

On aperçoit des grands dauphins, on va croiser leur route. Ils avancent, on en compte une dizaine, dont des mères avec des petits. Arrivés à notre hauteur, ils nous remarquent avec surprise, ils plongent et on ne les reverra pas.

L’archipel est aussi le lieu de rassemblement de phoques gris l’hiver. Cette saison est une période de mue, en attendant que le poil se refasse, ils passent beaucoup de temps à terre.

Iroise-L-Malthieux-5
Phoque gris au repos sur la grève (photo L. Malthieux)

C’est aussi la saison de reproduction et la bataille fait rage entre mâles.

Iroise-L-Malthieux-11
Période de reproduction des phoques (photo L. Malthieux)

Cap sur Molène

On est en retard sur la marée et c’est à contre courant qu’on finit par arriver à Molène. Le jusant est déjà installé et débarquer sur la cale Charcot n’est pas si simple.
Et surprise ! on ne pourra pas entièrement charrioter car elle est envahie par des amas d’algues ramenées par les récentes dépressions.

Iroise-cale-Molene
Laminaires échouées sur la cale de Molène

Le camp à peine installé, on file sur la grève ramasser du bois, les foyers sont déjà prêts sur le terrain de camping. Ce tour à pied est aussi l’occasion de profiter des lumières du soleil couchant, les phares d‘Ouessant vont entrer en scène !

Iroise-L-Malthieux-7
Coucher de soleil à Molène (photo L. Malthieux)

Se mettre au chaud au « bar l’Archipel » est bien agréable à l’heure de l’apéro, pour entrer en contact avec les insulaires.
Après cette journée ensoleillée, la soirée est fraîche et nécessite de bien s’abriter du vent du nord, le feu n’en est que plus agréable. On est seuls à dormir dehors sur cette île.

Visite à la ferme Insulaire de Quéménès

Dimanche, le temps est couvert mais nous offre un ciel tout en teintes de gris, le temps s’est un peu radouci et le vent est tombé à 3 Bft. Nous nous mettons en route vers Quéménès, la Chimère est animée par un vent contre-courant, nous avons plaisir à négocier ses vagues joueuses.

Iroise-L-Malthieux-8
Lédénes de Quéménès (photo L. Malthieux)

A marée basse l’île est difficile à aborder, on débarque sur le Lédénes de Quéménès. Nous partons rendre visite à Soizic et David à la Ferme Insulaire de Quéménès, un peu plus disponibles quand le gîte est fermé pour l’hiver.

Iroise-Arzhela-blog-2
Ferme Insulaire de Quéménès

Envahie par les lapins, l’île est victime de surpâturage, les moutons ont à peine de quoi se nourrir. Sur le chemin du retour, avec nos filets de délicieuses patates, nous nous postons sur un point haut du Lédénes (*) pour le pique-nique. Des bandes d’oiseaux sont disséminées, huitriers-pie, bécasseaux violets, goélands, des cormorans pêchent dans le courant.

Iroise-L-Malthieux-2
Phoques gris joueurs (photo L. Malthieux)

En rembarquant, un phoque se met à jouer avec nos kayaks de façon inattendue, Il vient sentir nos embarcations puis évolue entre nos kayaks. Passant de l’un à l’autre, il nous regarde avec ses « gros yeux » dans l’eau transparente.

Des murs d’algues à l’ouest de l’archipel

Nous avons envie d’aborder l‘île de Trielen, mais envahies par des mètres cubes d’algues, principalement des laminaires, ses grèves de galets sont inabordables. La houle d’ouest qui vient s’y fracasser fait redoubler la difficulté. On renonce et on met le cap directement sur l‘île aux Chrétiens. Un tour à pied sur la grève fait s’envoler une bande de courlis cendrés.

Iroise-L-Malthieux-12
Plage de l’île aux Chrétiens (photo L. Malthieux)

L’après-midi est bien avancé, il est déjà temps de remettre le cap sur Molène pour y goûter une deuxième soirée hors du temps. Dans le bourg règne un grand calme, et c’est encore à « l’Archipel » qu’on trouve de la chaleur et de la vie. Ses propriétaires fort sympathiques discutent avec nous, heureux de nous revoir pour échanger les nouvelles du jour. Eh non on ne fait pas que passer, c’est déjà le deuxième soir que nous sommes là !

Palette de gris lumineux

Lundi il faut rentrer et c’est la marée qui commande, pas question d’être en retard pour traverser le Chenal du Four avec un coeff de 87 ! D’autre part le vent annoncé SO 6 Bft l’après-midi nous impose de traverser ce matin avec le tout début de la montante.

Iroise-Arzhela-blog
Le C’hrom ou la dent de requin !

Levés tôt, on profite des lueurs du lever du jour, on remet le cap sur le sud Quéménès dans un ciel aux dégradés de gris bleus cendrés, mêlés de timides lueurs du soleil.

Iroise-L-Malthieux-9
Cardinale Est Men Vriant (photo L. Malthieux)

De Morgol on met sur le cap le sud de Béniguet, avec le phare des Pierres Noires en ligne de mire.

Conclusion

L’archipel en automne nous a offert des lumières et une ambiance très particulières. On sent qu’on a été très gâtés par l’Iroise et ses trésors.

Iroise-L-Malthieux-10
Balise du Bœuf, devant la Pointe St-Mathieu (photo L. Malthieux)

La mer est restée maniable en raison des vents modérés. Les courants puissants et traversiers imposent de longs bacs, des remontées de pointe, et parfois le passage dans des zones de surf. Une bonne connaissance de l’archipel permet de limiter les difficultés. Du plateau sous-marin de Molène émergent 19 îles et îlots, c’est incontestablement une destination de choix en kayak de mer.

(*) Un lédénes est une presqu’île reliée à une île par un cordon de galets émergé à marée basse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *