Corse Ouest (5) : le Balbuzard pêcheur

Texte : Arzhela et Laurent Malthieux ; Photos : Laurent Malthieux

Le Balbuzard pêcheur, c’est l’emblème de la Réserve naturelle de Scandola.
Aujourd’hui, 38 couples nichent sur la côte occidentale, du Cap Corse aux îles Sanguinaires, alors que seulement 4 couples subsistaient en 1974 !

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_2Le Balbuzard pêcheur s’installe en lieu sûr

Un nid monumental

Le Balbuzard pêcheur installe son nid sur une place inaccessible, une falaise ou un piton rocheux en Corse, alors que sur le continent il s’installe sur des arbres.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_1L’aire est perchée sur un piton rocheux en Corse

L’aire est constituée de branches mortes, apportées par le mâle principalement pendant toute la nidification. Le nid a le plus souvent un diamètre de 1 à 1,5 m , rechargé chaque année, l’édifice peut atteindre 2 m, de diamètre et de hauteur, voire plus !

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_7Le nid « cathédrale » du Balbuzard

La même aire est utilisée année après année, au retour de migration. Ces oiseaux sont encore plus fidèles à leur nid qu’à leur partenaire !

De caractère grégaire, le Balbuzard pêcheur vit en colonie lâche, et il règne une compétition entre les couples pour les emplacements des aires. Du fait de la saturation des sites de nidification dans la Réserve de Scandola, des aires artificielles sont aménagées en dehors pour favoriser l’installation de nouveaux couples.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_9Aire artificielle posée par le PNRC (Parc naturel régional de Corse), boudée par le balbu.

Un rapace pêcheur

Le Balbuzard pêcheur s’installe à proximité de sites poissonneux. Il place son aire dans une anse, parce que c’est un coin protégé où il peut pêcher.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_5Survol pour repérer les proies

En effet, il guette ses proies dans les anses calmes, soit en survolant l’eau, soit en se tenant immobile sur ses perchoirs de chasse. Quand il a repéré une proie, il fond sur elle et la saisit dans l’eau avec les serres.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_4Guet sur un perchoir de chasse

Le balbu et le kayak

Le Balbuzard pêcheur pond 2 à 3 oeufs, entre mi-avril et début mai, l’envol des jeunes se fait en juillet-août. Alors que la femelle est au nid, le mâle pêche pour l’alimenter.

En longeant les côtes en rase caillou, on le surprend parfois en kayak, alors qu’il est posté sur ses perchoirs de chasse, et on le fait décoller.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_6Approche « rase-caillou » en kayak, une aire droit devant !

Dans les sites très fréquentés comme la Réserve de Scandola, le Balbuzard pêcheur est habitué au dérangement, en effet son nid spectaculaire est une curiosité très visitée par les bateaux à moteur. Par contre en dehors de la Réserve, l’espèce est plus sensible et le kayakiste peut provoquer l’envol de la femelle alors qu’elle couve.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_8La couvaison est une période critique

La période la plus critique est de fin avril à mi-juin. En cas de dérangement involontaire, la conduite à tenir est de s’éloigner de l’aire aussitôt.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_3Le Balbuzard pêcheur chasse !

En savoir plus :

Une réflexion au sujet de « Corse Ouest (5) : le Balbuzard pêcheur »

  1. arrigo

    Scandola , à cause du dérangement il y a plus eu d’envol de jeunes depuis plusieurs années…en effet le nid est abandonné durant la couvaison suite aux dérangements volontaire ou involontaire des capitaines de bateaux…..DESOLANT quand on sait que cette réserve à été créer au départ pour le balbuzard.
    Les intérêts financiers sont plus important que le magnifique rapace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *