Archives de catégorie : Environnement

Corse Ouest (5) : le Balbuzard pêcheur

Texte : Arzhela et Laurent Malthieux ; Photos : Laurent Malthieux

Le Balbuzard pêcheur, c’est l’emblème de la Réserve naturelle de Scandola.
Aujourd’hui, 38 couples nichent sur la côte occidentale, du Cap Corse aux îles Sanguinaires, alors que seulement 4 couples subsistaient en 1974 !

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_2Le Balbuzard pêcheur s’installe en lieu sûr

Un nid monumental

Le Balbuzard pêcheur installe son nid sur une place inaccessible, une falaise ou un piton rocheux en Corse, alors que sur le continent il s’installe sur des arbres.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_1L’aire est perchée sur un piton rocheux en Corse

L’aire est constituée de branches mortes, apportées par le mâle principalement pendant toute la nidification. Le nid a le plus souvent un diamètre de 1 à 1,5 m , rechargé chaque année, l’édifice peut atteindre 2 m, de diamètre et de hauteur, voire plus !

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_7Le nid « cathédrale » du Balbuzard

La même aire est utilisée année après année, au retour de migration. Ces oiseaux sont encore plus fidèles à leur nid qu’à leur partenaire !

De caractère grégaire, le Balbuzard pêcheur vit en colonie lâche, et il règne une compétition entre les couples pour les emplacements des aires. Du fait de la saturation des sites de nidification dans la Réserve de Scandola, des aires artificielles sont aménagées en dehors pour favoriser l’installation de nouveaux couples.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_9Aire artificielle posée par le PNRC (Parc naturel régional de Corse), boudée par le balbu.

Un rapace pêcheur

Le Balbuzard pêcheur s’installe à proximité de sites poissonneux. Il place son aire dans une anse, parce que c’est un coin protégé où il peut pêcher.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_5Survol pour repérer les proies

En effet, il guette ses proies dans les anses calmes, soit en survolant l’eau, soit en se tenant immobile sur ses perchoirs de chasse. Quand il a repéré une proie, il fond sur elle et la saisit dans l’eau avec les serres.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_4Guet sur un perchoir de chasse

Le balbu et le kayak

Le Balbuzard pêcheur pond 2 à 3 oeufs, entre mi-avril et début mai, l’envol des jeunes se fait en juillet-août. Alors que la femelle est au nid, le mâle pêche pour l’alimenter.

En longeant les côtes en rase caillou, on le surprend parfois en kayak, alors qu’il est posté sur ses perchoirs de chasse, et on le fait décoller.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_6Approche « rase-caillou » en kayak, une aire droit devant !

Dans les sites très fréquentés comme la Réserve de Scandola, le Balbuzard pêcheur est habitué au dérangement, en effet son nid spectaculaire est une curiosité très visitée par les bateaux à moteur. Par contre en dehors de la Réserve, l’espèce est plus sensible et le kayakiste peut provoquer l’envol de la femelle alors qu’elle couve.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_8La couvaison est une période critique

La période la plus critique est de fin avril à mi-juin. En cas de dérangement involontaire, la conduite à tenir est de s’éloigner de l’aire aussitôt.

Mercipourlekayak_Corse_L-Malthieux_3Le Balbuzard pêcheur chasse !

En savoir plus :

Surprises en mer Méditerranée

Le 8 mai 2015, alors que nous prévoyons une navigation entre Vintimille et Menton en tirant au large, dans l’espoir d’éventuelles rencontres animales, c’est finalement une sortie inattendue qui se prépare…

Un attroupement de goélands leucophée nous attire vers le large, nous filons immédiatement vers eux, sûrs que quelque chose se passe là-bas.

Mercipourlekayak_L-Malthieux_Goelands-leucopheeGoélands leucophée, le goéland méditerranéen

Sur l’eau ça fuse à grande vitesse en tous sens, ça saute et ça éclabousse, je pense d’abord à des dauphins communs. Mais les chasseurs sont bien plus petits que des dauphins, ils sont très rapides et profilés, avec un aileron pointu. Ils ne sortent que le dos de l’eau, parfois des petits poissons sautent aussi, ceux que les goélands espèrent…
Nous assistons à une chasse de très gros poissons, probablement des thons, quelques ailerons pointus sont visibles, peut-être qu’un lecteur pourrait nous éclairer sur l’espèce ?

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Faune-mediterranee-1Chasse de très gros poissons

La chasse s’arrête d’un coup net, une fois l’agitation retombée, on constate que quelques autres oiseaux de haute mer sont venus se joindre aux goélands. Deux puffins yelkouan, et surtout un puffin cendré, roi des îles Lavezzi ou de Port-Cros. Le puffin cendré est typiquement méditerranéen, c’est un oiseau de grande taille qui est resté paisiblement posé juste devant la pointe de nos kayaks.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-Faune-mediterranee-2Puffin cendré, sur le bec crochu repose un tube excréteur de sel

Alors que nous avons remis le cap vers la côte, ce sont encore des mammifères marins que nous apercevons. Trois grands dauphins progressent tranquillement en sortant régulièrement de l’eau. Nous tentons de les approcher, mais tout à coup ils sortent plus haut de l’eau pour nous identifier, et finalement disparaissent !
Il faudra attendre une prochaine fois pour surfer avec les dauphins en Méditerranée. 😉

Surf avec les dauphins… !

Je vous l’avais promis depuis un bon moment déjà, le voilà cet article ! 😉
Voici un récit et des photos pour vous faire profiter de nos rencontres avec les dauphins à l’île de Sein l’été dernier.

Dauphins_L-Malthieux_8Au retour d’une virée au phare d’Ar Men

Rencontre avec les dauphins

La Chaussée de Sein héberge un groupe sédentaire d’une trentaine de grands dauphins. Nous les avions repérés la veille, au retour de notre virée au phare d’Ar Men.

Dauphins_L-Malthieux_9Surf dans la Chaussée de Sein

On les cherchait, en se disant que ce serait vraiment la cerise sur le gâteau de les apercevoir avant de rentrer à l’île. Et puis soudain on a repéré les ailerons dans une passe, entre des roches de la Chaussée, relativement proches de l’île.

L-Malthieux_grands dauphins-SeinLes dauphins en chasse

On en a profité ce jour là en se disant qu’on reviendrait voir le lendemain, eh oui c’est le genre de rencontres que l’on a irrésistiblement envie de renouveler…

C’est ainsi que le jour suivant, on les a retrouvés au même endroit, quasiment à la même heure ! C’est qu’ils ont leurs habitudes, ils ont leur circuit pour venir chasser le poisson.

L-Malthieux_grands dauphins-SeinDes cétacés curieux et routiniers !

Les dauphins utilisent le courant, ils surfent dans les veines de jusant qui se forment entre les roches, cette technique est dite « chasse en rivière » selon cet article : Les techniques de chasse des dauphins de l’Ile de Sein.

Ce jour là, on vu une bonne dizaine de dauphins, dont deux jeunes avec leur mère !

L-Malthieux_grands dauphins-SeinUne mère et son delphineau

Rencontre avec un passionné

On a aussi rencontré un passionné qui les étudie, il les recense chaque année et les photographie sur et sous l’eau ! Il nous a confirmé qu’ils sont très routiniers.

Dauphins_L-Malthieux_5Tino répertorie les dauphins

Tous ces dauphins sont répertoriés et identifiés principalement par les marques qui figurent sur leur aileron.
Amusez-vous à les reconnaître grâce à la page de Tino : Les dauphins de l’Ile de Sein – 2014.

Ces données sont précieuses pour le Centre de recherche sur les mammifères marins de la Rochelle qui centralise toutes les observations de cétacés faites sur le littoral français.
C’est aussi le CRMM qui baptise les dauphins et tient un registre détaillé de leurs caractéristiques physiques.

Dauphins_L-Malthieux_3L’aileron dorsal : carte d’identité du dauphin

Les dauphins jouent volontiers avec l’étrave des bateaux à moteur, mais se tiennent à distance des kayaks, probablement qu’ils les craignent parce qu’ils sont silencieux. Ainsi les dauphins n’aiment pas se laisser surprendre par des formes qui surviennent sans bruit et qu’ils n’arrivent pas bien à situer dans l’espace.

Dauphins_L-Malthieux_1

Un plaisir indicible

Allier le plaisir du surf en kayak, et la rencontre de ces animaux fut exceptionnel.
Je ne terminerai pas en essayant de vous expliquer le plaisir que l’on a ressenti pendant cette session d’une heure, car cela ne se raconte pas mais se vit. 😉