Groenland Est : les tenues de kayak

Combinaison étanche ou pas ?

Beaucoup aujourd’hui ne se posent pas la question, la combinaison étanche est une évidence.
D’ailleurs mes co-équipiers en avait tous une : 2 Lomo, 1 Kokatat homme, 1 Kokatat femme, et 1 Peak UK semi-étanche.

Groenland - Tenue vestimentaire - combi étanches
Combinaisons étanches

Tous se sont dits très satisfaits par leur équipement.
Cependant j’ai remarqué qu’on a toujours besoin de quelqu’un pour zipper et dézipper, que ce soit dans le dos ou devant, et enfiler ou sortir la tête du col latex n’est pas des plus agréable.

J’ai moi aussi étudié la question avant de partir. Un modèle adapté à la morphologie féminine c’est un budget de l’ordre de 1000 euros (voir le modèle femme chez Kokatat). Acquérir un modèle masculin, certes à un prix bien plus abordable (voir chez Lomo) ne me satisfaisait pas.

D’autre part les risques de bain pour des kayakistes comme nous sur des eaux généralement calmes sont très faibles.
J’ai donc finalement opté pour une tenue en 2 pièces : un ensemble Palm composé d’un pantalon étanche et d’une veste.

Groenland - Tenue vestimentaire - ensemble pantalon anorak
Ensemble pantalon et veste Palm, photo excluxive sur pelouse arctique !

J’ai fait mes achats chez Breizh Kayak :

La cheminée de taille de ce pantalon remonte jusqu’au dessous de la poitrine, et avec la cheminée à élastique de la veste par dessus, j’ai été vraiment toujours au sec.

Merci à Nicolas de Breizh Kayak pour ses conseils, il m’a fait connaître ces vêtements pour femme très confortables.

Les pieds

La protection des pieds c’est vraiment le talon d’Achille du kayakiste arctique !

C’est d’abord contre l’eau glaciale qu’il faut se prémunir (0 à 3°C), ensuite se préparer à débarquer sur des sols variés.

Groenland - Tenue vestimentaire - pieds
La combinaison idéale pour les pieds

J’ai expérimenté la combinaison idéale.

D’abord des chaussettes à l’intérieur du pantalon étanche : ce pantalon, comme les combinaisons étanches, a des pieds intégrés au pantalon.
Par dessus des chaussettes néoprène.
Enfin le tout dans des chaussures avec semelle à crampons. J’ai acheté des chaussures 1er prix, deux pointures au dessus, dans lesquelles j’ai enlevé les semelles intérieures. J’ai ainsi pu y entrer mes 3 couches et y être à l’aise.

Je n’ai jamais eu froid et j’étais bien équipée pour débarquer et marcher sur toutes sortes de sols et milieux rocheux.

Merci à Jean-Marc Terrade pour ses conseils éclairés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.