Ecosse Ouest (1) : impressions

Nous avons été très gâtés ! Nous avons fait exactement ce que nous comptions faire et même plus !

L-MALTHIEUX-Ecosse-11
Le Scottish black face

Le parcours : partis de l’île de Coll, nous avons rejoint l’extraordinaire archipel des Treshnish, puis longé la fameuse Mull, pour enfin rentrer par le tout aussi bel archipel des Garvellachs.

Nous avons ainsi pagayé sur 150 milles nautiques en 12 jours de navigation, soit une moyenne de 12.5 milles/jour.

Arzhela-Mull-map-google-realise
Parcours réalisé

La météo a été très favorable : une 1ère semaine de grand beau temps calme et ensoleillé, suivie de 3 jours de grisaille humide, puis retour au beau au cours de la 2è semaine. Sur toute la période, on a eu 4 ou 5 jours de vent – 4 à 5 Bft- qui nous ont peu gênés car on l’a eu majoritairement dans le dos.

L-MALTHIEUX-Ecosse-10
Côte ouest de Iona

Les communications : les réceptions VHF et mobile se sont révélées très aléatoires. Il nous a donc été utile de combiner les deux, d’autant que la VHF ne donne les prévisions que pour les prochaines 24h. En les complétant des prévisions sur 3 jours reçues par SMS, on a pu planifier sereinement nos navigations.

L-MALTHIEUX-Ecosse-1
Essaim d’oiseaux de mer

La nature s’est montré belle et généreuse : les grands espaces de l’Ecosse appartiennent aux oiseaux de mer, aux mammifères marins, et aux moutons ! Nous avons navigué sur des eaux transparentes, à peine plus froides qu’en Bretagne, abritant des forêts de laminaires.

L-MALTHIEUX-Ecosse-2
Pause bière avec les macareux

Les midges : ces insupportables minuscules bestioles nous ont montré 3-4 fois de quoi elles étaient capables, et pourtant ce n’est que le tout début de leur saison. Elles sont particulièrement virulentes sur l’herbe après une pluie. Mai/juin est vraiment la très belle période pour profiter de l’Ecosse avant l’envahissement des midges en été.

L-MALTHIEUX-Ecosse-3
Les bêtes à crinière

La densité humaine y est très faible et donc les rencontres à terre et sur l’eau sont rares. Nous avons croisé quelques pêcheurs locaux, et surtout des naturalistes, toujours équipés de jumelles, ainsi que des géologues, toujours équipés de casques !

L-MALTHIEUX-Ecosse-4
Bivouac à Kerrera, Gylen Castle

Le rythme : le beau temps nous a poussés à avancer, c’est pourquoi nous avons navigué 12 jours consécutifs. Si on y ajoute chaque jour le campement à installer et à remballer, les balades à terre, les parties de pêche et le bois à glaner : les journées étaient bien remplies et sur les 2 derniers jours on a un peu ressenti la fatigue.

L-MALTHIEUX-Ecosse-5
Corvée de bois

Les débarquements ne nous ont pas posé de problème dans la mesure où nous n’avons pas eu de houle. Cependant une vigilance est à apporter dans le repérage des points de bivouac car souvent les montagnes tombent dans la mer. D’autre part, le charriotage est presque toujours impossible à marée basse car l’accès à la plage, ou le plus souvent aux galets, est barré par des rochers.

L-MALTHIEUX-Ecosse-6
Attention la grève est occupée…

La durée du jour est très longue à cette saison, le soleil ne se couche pas avant 22h, et réapparait déjà à 3h. On n’a pas vu de nuit, seulement de l’obscurité. Avec le soleil la température est très agréable, sans vent on a navigué en lifa, par contre les jours sans soleil sont frais.

L-MALTHIEUX-Ecosse-7
Côte sud du Ross of Mull

A suivre…

Voici les premières éléments pour décrire l’ambiance générale, suivront des articles plus spécifiques pour vous faire rêver de cette Ecosse, finalement pas si lointaine… 😉

L-MALTHIEUX-Ecosse-8
Animal mystère à identifier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *