Norvège Sud (7) : savoir-vivre dehors

Le bivouac est un droit, il est inscrit dans la loi en Norvège, on a apprécié un « savoir-vivre dehors » dans ce pays. Les aires aménagées sont appréciables pour bivouaquer.

Le « service bygg »

Tous les ports, petits ou grands, mettent à dispostion une maison de services : le « service bygg ».

Eau potable, douches chaudes (avec pièces de 20 couronnes), sanitaires, lave et sèche linge sont faciles d’accès et toujours impeccablement tenus. Pour les utilisateurs de passage la douche chaude peut être gratuite, elle devient payante pour un stationnement nocturne. Le réglement se fait à la confiance, grâce à une petite boite située à l’extérieur du bâtiment.

Un barbecue « vanity case » à la main…

Il est même possible de trouver, comme sur l’île de Hidra (Kirkehavn), une grande pièce couverte avec tables et cheminée à disposition.

Et lorsqu’il est possible de dégoter un petit coin de bivouac tranquille avec un accès pédestre au service bygg du coin, alors on tombe dans le grand luxe !

Les espaces aménagés

De nombreux norvégiens fréquentent les espaces naturels pour y pique niquer ou pour y camper. L’espace ne manquant pas dans ces contrées, la promiscuité est inexistante.

Barbecues

Nous n’avions jamais vu une telle diversité de barbecues ! Ils sont toujours propres et ne sont même pas scellés à terre, incroyable !

 

 

 

 

 

 

Toilettes sèches

Dans les espaces aménagés, ou susceptibles de recevoir des visites comme les phares, il y a souvent des toilettes sèches.

On ne voit jamais de papier toilette dans la nature, pourtant les lieux sont très fréquentés en juin et juillet.

Eh oui c’est simple de ne pas laisser de traces avec un peu de bonne volonté : on peut se laver directement à l’eau de mer, ou si on utilise du papier, on le met dans le sac poubelle ou on le brûle plus tard sur un rocher !

Phare Lille Turingen

 

Conclusion

Les aménagements et services sont prévus pour des accès en bateau, donc sur des pontons, mais pas toujours et on finit par s’en accomoder, même en kayak. Le respect des lieux et leur propreté est une constante qui n’a jamais fini de nous étonner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *