Open Canoë Festival 2016

OCF-2016

Nous voici de retour de la 7è édition de l’OCF (Open Canoë Festival) qui se tient chaque année dans la Drôme (26).

Ce rassemblement européen de l’open canoë s’est tenu lors de ce weekend de l’Ascension du 5 au 8 mai 2016, alors que traditionellement, il a lieu le weekend de Pâques.

Le site

La base de l’OCF est le très beau camping Gervanne. Situé au bord de la Drôme, le site est arboré et bien entretenu. L’accueil est très agréable, le camping propose une piscine, et aussi un programme pour les enfants pendant que les parents naviguent, bref c’est l’idéal pour un séjour en famille !

Mercipourlekayak_L-Malthieux-OCF-2016_001Base de l’OCF au camping

Les ateliers

Ils sont nombreux et très diversifiés à terre et sur l’eau. Le bémol, c’est qu’ils sont assaillis lors des inscriptions qui se font sur place, particulièrement les ateliers sur l’eau. Nous avons quand même pu assister à quelques uns d’entre-eux :

  • Sur l’eau : Lecture de rivière, gestion des courants et contre-courants
  • A terre : Les astuces du bivouac fantôme et de la bachologie ; Découverte faune et flore ; Feu d’urgence ; Initiation à la pêche ; Des abdo et un moral d’acier !

La descente de la Drôme

C’est un moment phare du festival, la journée qui rassemble la plupart des festivaliers lors d’une descente de la Drôme sur 28 kms. Cette année le niveau d’eau est faible, alors ça gratte un peu ! Cette rivière de classe 2/2+ coule vite car son dénivelé est important tout du long. Elle présente quelques rapides et de nombreux virages qui peuvent drosser contre les branches des rives. On ne peut pas dire que ce soit facile et sans bain pour des débutants en canoë ! Ceux qui ont déjà l’habitude de la pagaie en kayak et un peu de pratique de la rivière s’en sortent mieux.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-OCF-2016_002Embarquement à Sainte-Croix

Cette rivière est magnifique tout au long du parcours, on s’est vraiment régalés ! Sauvage, elle est entourée de montagnes calcaires formant de beaux paysages. Les oiseaux y sont nombreux, elle est habitée par les castors, invisibles le jour mais dont les traces de branches rongées sont visibles sur les rives.

Pour profiter de tout cela il faut disposer d’un canoë bien évidemment. N’étant pas nous-mêmes équipés, nous en avons loué un pendant la durée du festival.

Mercipourlekayak_L-Malthieux-OCF-2016_003Pause sur les rives de la Drôme

Conclusion

Nous sommes heureux au retour, tant ce festival est vraiment sympathique et bien organisé. Nous n’y avons passé que de bons moments à terre et sur l’eau, la météo idéale y a contribué. Nous aurions quand même souhaité pouvoir participer à davantage d’initiations sur l’eau, tant au niveau de la technique de pagaie que de la sécurité.
Nous avons rencontré des instructeurs et participants de divers pays européens. Les diners sous le chapiteau étaient délicieux et conviviaux.  La tombola fut un grand moment, le gros lot est un canoë !
Enfin, cerise sur le gâteau, nous y avons retrouvé, sans se donner RDV, bon nombre de connaissances bretonnes ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *