Ligurie (2) : Les Cinque Terre, par terre et par mer !

Notre parcours de Sestri Levante à La Spezia nous a fait passer par les Cinque Terre. Il s’agit de cinq villages très pittoresques accrochés sur les falaises. Ils sont isolés dans leur environnement de montagnes. Ils ont tous un accès par la mer, mais il est souvent difficile !

Vernazza

Doublement protégés par un Parc National et une Aire marine protégée, ils sont aussi classés au patrimoine mondial de l’humanité. Les visiteurs affluent par le train régional qui dessert chaque village, par les sentiers de randonnée, et aussi par la mer avec différents bateaux.

Nous les avons parcourus par terre et par mer, ils sont tous différents et charmants.

Carte sur parconazionale5terre.it

Monterrosso

Le plus grand des villages, avec des plages au fond d’une grande baie. Nous en avons fait notre base pendant 2 jours, pouvant ainsi consacrer une journée à terre en prenant le train.

Monterosso au fond d’une grande anse

Un forfait journalier permet de visiter les villages à sa guise, les trains passent toutes les 20 min, c’est vraiment la solution idéale.

Vernazza

Une petite plage de sable dans le port, c’est rare. Des digues en protègent l’entrée, cela ne veut pas dire que c’est confortable quand il y  a de la houle !

Arrivée royale à Vernazza

Les balades sur les hauteurs de Vernazza, plantées de citronniers, sont pleines de charme.

Vernazza, plage de sable à l’ouest et plage de galets à l’est

Corniglia

Le seul qui n’a pas sa gare au cœur du village, il y a encore de nombreuses marches à gravir pour y accéder !

Par la mer on découvrira ce que nous n’avions pas détecté en visitant le village : un petit accès maritime, mais il est très peu pratiquable !

Cornigila

Manarola

Quand on sort de la gare, on voit des bateaux traditionnels en bois dans la rue principale ! Ils sont hissés jusque là par une cale et donnent un charme fou à ce village. Le tout est lové dans un cirque planté de vignes.

Manarola

C’est une étape incontournable, mais par la mer la cale reste très inconfortable pour débarquer en kayak, même s’il n’y a que peu de houle !

Cale dans le port de Manarola

Riomaggiore

Le dernier sur notre parcours, on ne l’a pas visité par la terre, on comptait le faire par la mer. Eh bien le débarquement s’est avéré très difficile, avec une petite houle (0.5-0.8 m) !

Riomaggiore

La pause s’est faite sur l’eau et on a continué notre chemin jusqu’à Portovenere !

Conclusion

Ces villages ont un caractère exceptionnel et valent d’être visités côté terre pour en apprécier tout le charme. Fin mars, l’affluence se fait déjà sentir à terre mais est inexistante sur l’eau. Les seuls villages où l’on peut faire escale sont les 2 premiers : Monterosso et Vernazza. Ensuite il ne faut pas espérer débarquer avant Portovenere ! Tout ce parcours côtier est un régal !

A suivre :
Ligurie (3) : Portovenere et Palmaria, le Golfe des Poètes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *