Parc national des Calanques (4) : L’archipel de Riou

Devant nous, une plage déserte…

L’archipel de Riou est un archipel préservé et sauvage au sud de Marseille. Il est constitué de 4 îles principales : Maïre, Jarre, Plane et Riou. Le débarquement n’est autorisé que sur la côte nord de Riou, de toute façon il n’est pas possible ailleurs en raison du relief.

Parc national des Calanques, périmètre marin et terrestre

L’île Riou

Riou est l’île la plus au large de l’archipel, c’est le joyau qui offre 2 belles calanques sur sa côte nord. Elles sont autorisées au débarquement en journée seulement, du lever au coucher du soleil.

Calanque de Monastério, rare plage de sable fin propice à la baignade.

Elles permettent d’accéder à 2 cheminements pédestres. Le premier, situé au dessus de cette calanque mène au col de la Culate.

Col de la Culate, en arrière l’île Plane, et au fond le massif des Calanques

L’autre sentier, d’un bon kilomètre, mène à l’extrémité Est, à la Pointe de Fontagne. La côte nord offre en bordure de mer une végétation de Lys de mer, pas encore en floraison.

La sablière, toboggan en pierres sèches et plants de Lys de mer
Grâce au toboggan, le sable était déversé directement dans les bateaux

Fin mars, de nombreux Goélands leucophée ont commencé à nicher, les sentiers sont ponctués de nids contenant des oeufs. Ces Goélands, ayant profité des décharges à ciel ouvert, se sont considérablement reproduits, créant un déséquilibre du fragile écosystème insulaire.

Calanque de Fontagne, plage de galets.

Un autre nuisible, introduit, est le rat noir qui se nourrit des oeufs que les puffins déposent dans des terriers, mais aussi des plantes neutrophiles favorisées par les excréments des goélands. Ce jour là, 2 agents du Parc national des Calanques renouvelaient les appâts destinés à dératiser.

En contournant l’ilôt duGrand Congloué, Riou en arrière-plan.

Les plongeurs sont nombreux dans l’archipel, notamment au sud de Riou, autour des îlots.

Ilôts Les Empereurs, plongeurs en semi-rigide
Falaises calcaires arides de la côte sud

Le relief de Riou est fascinant par sa hauteur et sa verticalité minérale.

Parois verticales
Calanque des Contrebandiers
Pointe ouest de Riou

Ile Plane

Côte nord de Riou, avant de tarverser vers l’île Plane
Pointe nord de l’île Plane, en arrière Jarre
Ile Plane, côte sud

Ile Jarre

L’île Jarre dévoile une belle côte sud. Interdite au débarquement, cette île s’en préserve elle-même par son relief !

La blancheur du calcaire au soleil est éblouissante.

Un petit passage permet de se faufiler entre Jarre et Jarron, et de là cap sur Maïre !

Ile Maïre

Pointe nord de Jarron, île Maïre au fond, et port Croisette à droite
Pointe ouest de Maïre et son Tiboulen

Conclusion

L’île Riou est la seule de l’archipel qui permet et autorise le débarquement dans ses 2 calanques en journée. La visite à terre et par mer de cette île est un régal. Il est remarquable que ces îles aient été si bien préservées alors qu’elles se situent à la porte de Marseille. Cependant la fréquentation en mer est importante dans tout le secteur et également dans les anses au mouillage, où de nombreux bateaux passent la nuit aux beaux jours…

En savoir plus :
Conservatoire du littoral, archipel de Riou
Parc national des Calanques, Bordure littorale des Calanques et archipel de Riou

A suivre : 
Parc national des Calanques (5) : L'archipel du Frioul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *